Façonnage

Conducteur d'encarteuse-piqueuse

Contexte

Le façonnage est la troisième et dernière étape de la réalisation d’un imprimé. Coupé, plié, encarté, agrafé, piqué, rogné, emboîté, l’imprimé connaîtra encore plusieurs transformations avant d’arriver à sa forme définitive demandée par le client. C’est une étape déterminante car elle apporte la valeur ajoutée du produit imprimé.
Si différents professionnels se succèdent à ces travaux et mettent en œuvre des compétences spécifiques, on constate une grande polyvalence entre les différents postes. Les principaux métiers sont : le massicotier, le conducteur de plieuse, le conducteur d’encarteuse-piqueuse.
L’encarteuse-piqueuse permet en un seul passage d’insérer des cahiers les uns dans les autres, opération appelée encartage, de poser la couverture et de solidariser le tout par des agrafes. On réalise ainsi des magazines et brochures diverses.
Le conducteur d’encarteuse-piqueuse identifie les repères laissés par l’imprimeur qui lui permettent de réaliser les opérations successives d’encartage de l’imprimé.

Organisation de la production

Le conducteur d’encarteuse-piqueuse dispose les différents cahiers (une feuille pliée en 2 donne un cahier de 4 pages) dans les margeurs le long d’une chaîne transporteuse, le dernier margeur contenant la couverture.

Après avoir approvisionné l’encarteuse-piqueuse de cahiers, le conducteur procède aux réglages des margeurs, de la synchronisation de la saisie des cahiers, du placement des têtes piqueuses, le choix et la longueur du fil. Lorsque la machine démarre, les cahiers se superposent, s’agrafent entre eux pour donner une brochure qui sera ensuite coupée en ligne. Une fois les opérations de réglage terminées et le Bon À Façonner (BÀF) signé, le conducteur suit en permanence la production. Il repère les défauts éventuels de façonnage et y remédie par de nouveaux réglages.

Les encarteuses-piqueuses sont de plus en plus automatisées et se pilotent avec des commandes numériques.

Conditions de travail

Il s’agit d’emplois ouvriers qui s’organisent dans des ateliers de façonnage qui sont souvent adossés à celui de l’impression. L’organisation du travail impose souvent un travail en équipe.

L'activité, sédentaire, s'exerce le plus souvent debout.

Il n’est pas rare d’intervenir sur différentes machines.

Accès à l'emploi

Dans le façonnage on commence d’abord comme assistant.

Connaissances requises

Le conducteur d'encarteuse-piqueuse doit être rigoureux, organisé et précis. La moindre erreur entraine de grosses conséquences.

Avec la généralisation de l'informatique embarquée sur les machines, il faut savoir les programmer ce qui demande de s'adapter aux évolutions technologiques.

Bien entendu, il maîtrise parfaitement l’imposition et il a une bonne connaissance de la chaîne graphique, du papier et des produits imprimés.

L'utilisation du genre masculin permet un allègement du texte ne devant pas être perçue comme une discrimination.