Impression

Imprimeur offset

Contexte

L’impression est la deuxième étape dans la réalisation d’un imprimé. Une fois la mise en pages effectuée, l’imposition réalisée, une plaque offset est alors gravée. C’est à ce moment que la reproduction en grand tirage va pouvoir commencer.
Le conducteur va procéder au réglage de sa presse. Il assure le contrôle, étape par étape, de l’impression du document permettant de garantir la qualité du produit imprimé. De formats variés, les presses offset sont plus ou moins automatisées. En fonction des presses offset, celles-ci peuvent imprimées sur tout support à plat (papier, carton, polypro, métaux…).

L’imprimeur détaille la commande et les instructions qui figurent dans le dossier de fabrication. Il valide les diverses étapes décrites dans le dossier de fabrication telles que : le choix des matériaux, l’estimation des quantités à exploiter, la détermination des moyens techniques nécessaires à chaque phase de production et aux délais à respecter. Il prend connaissance des conditions de réalisation et des opérations de façonnage qui suivent l’exécution de son travail.

Organisation de la production

Le principe du procédé d’impression offset consiste à encrer et à passer en pression des plaques contre des cylindres de caoutchouc qui se reportent sur le papier en maintenant un bon équilibre entre eau et encre.

La presse est pilotée par le conducteur qui doit en maîtriser tous les réglages à l’aide d’un pupitre ou d’un ordinateur.

L’imprimeur fixe d'abord les plaques sur le cylindre (c'est le calage) puis réalise les différents réglages d’alimentation du papier, des margeurs, des pressions, de la recherche de teinte et du bon déroulement d’une séquence de production. Une fois les opérations de réglage terminées et le Bon À Rouler (BÀR) signé, le conducteur suit en permanence la production. Il doit s’assurer de la régularité et la qualité du transfert de l’impression sur tous les exemplaires du support. Il repère les défauts éventuels d'impression et y remédie par de nouveaux réglages et/ou dosages. Il utilise pour cela des appareils de mesure et de contrôle tels que le densitomètre ou le spectrocolorimètre.

Conditions de travail

Il s’agit d’emplois ouvriers qui s’organisent dans des ateliers de production d’imprimés. L’organisation du travail impose souvent un travail en équipe.

Pour la production de magazines, journaux, périodiques, c’est l’actualité qui dicte le rythme de travail avec des équipes de nuit ou de week-end.

Par ailleurs, une perception correcte des couleurs est indispensable, notamment pour les contrôles qualité.

Accès à l'emploi

On débute souvent dans la profession comme aide conducteur avant de passer rapidement conducteur.

Les machines sont de plus en plus asservies ce qui demande une plus grande autonomie des conducteurs.

Les entreprises recherchent des personnels autonomes capables d’assurer seuls une production. En revanche compte tenu de leur taille, les rotatives peuvent nécessiter la constitution d’équipes de plusieurs personnes.

Connaissances requises

Le conducteur de presses offset doit maîtriser l'outil informatique et ses évolutions (commandes numériques).

Il doit connaître la chaîne graphique du prépresse au façonnage, ainsi que les procédés d'impression, les encres et le papier.

L'utilisation du genre masculin permet un allègement du texte ne devant pas être perçue comme une discrimination.